Ah, avoir 20 ans et pouvoir préparer le terrain tranquillement pour éviter les rides plus tard… Cela semble si simple, mais c’est pour la décennie où l’on pense qu’il ne faut rien faire, qu’on s’y mettra plus tard ! Sauf que plus tard, c’est trop tard…

Le paradis des hormones

À ce niveau-là, la vingtaine, c’est le pied. Les cycles hormonaux sont enfin stables après une adolescence plus aléatoire, les crampes ont même tendance à diminuer… C’est le moment aussi de faire le point sur sa pilule avec prise de sang à la clé pour pouvoir maintenir cet équilibre le plus longtemps possible.

Les soucis à surveiller

Ils ne sont pas très nombreux. Il faut vraiment regarder de très près pour voir des rides, et celles-ci sont dues aux mouvements de votre visage plus qu’à l’âge ; les fameuses rides d’expression. On hydrate religieusement sa peau pour éviter qu’elles ne s’installent. Les yeux gonflés sont plus courants, à cause des fêtes et nuits blanches à répétition. Les peaux grasses auront encore tendance à souffrir d’acné, principalement lié au cycle des règles.

Que faire ?

C’est ici que le bât blesse : il faut éviter l’abus de soleil, de cigarettes et d’alcool. Eh oui. On sait que vous aimez bronzer ; mais si vous voulez éviter un jour de ressembler à ces octogénaires tannés avec un  » fond de bronzage  » (cette teinte orangée permanente). Il vaut mieux éviter de faire la crêpe pendant des heures…

Quant à la cigarette, elle cause une constriction des vaisseaux sanguins, ce qui fait passer moins d’oxygène et de sang dans le visage et accélère la destruction du collagène qui soutient l’épiderme. L’alcool, de son côté, déshydrate terriblement la peau et augmente le taux d’inflammation du corps. Rien de bon, donc…

Pour finir, on vous le dira même si vous pensez que c’est trop tôt, mais investissez dans une bonne crème anti-âge. Il ne vous en faut pas beaucoup, mais sachez qu’il est plus facile de retarder l’apparition des rides que de les faire partir une fois qu’elles sont installées…